Je (me) fais plaisir ! Paiement ALMA 3 fois sans frais

Ensemble, soyons PRO-FEMMES !

Une femme, c’est une force vulnérable ! Douce ou rebelle, mais toujours déterminée. Déterminée à défendre leurs causes. A se battre contre l’adversité. A se réinventer, pour créer un monde nouveau, meilleur, apaisé ! A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, Promod donne la parole à des femmes puissantes et fragiles, comme vous. Ces femmes sont libres, elles le clament, on les acclame !

Portraits de 2 femmes inspirantes :

Sophie Astrabie, écrivaine

Qu’est-ce qui te fait sentir/être une femme libre ? Quand je pars sur un coup de tête, quand je choisis de vivre de folies et que je porte mes filles à bout de bras, quand je refuse d’avoir peur de faire quelque chose, seule, avec mes enfants, quand je sais que ça va être une guerre mais que j’y vais quand même.​ Quand je vois le paysage doré dans le rétroviseur, que le soleil glisse sur ma joue droite, qu’une chanson d’un gars qui siffle passe à la radio et qu’il y a deux petites filles à l’arrière qui s’adaptent à ma vie et pas l’inverse.​ Quand j’en prends une sous mon bras et qu’ensemble on roule sur un skate, quand elles reconnaissent l’un de mes livres sur les étagères d’une librairie, quand je leur offre l’enfance que j’aurais aimé avoir.​ Je sens alors en moi cette puissance infinie. La puissance de la liberté, celle de vivre la vie que l’on a choisie.

Caroline Bassac, voyageuse & adepte yoga

Je m’appelle Caroline j’ai 32 ans et je me sens une femme libre car je vis une vie que j’ai choisie, celle que je me suis construite. Je me lève le matin et je décide de mon planning, j’organise mes journées entre le travail, le sport, mes amis et ma famille. Je suis maman de deux enfants donc une grande partie de mon temps leur est dédiée, mais j’estime garder assez de liberté à côté. Mon conseil: prendre du temps pour soi: pour ses loisirs, voir ses amis, s’occuper de son bien être. Ne pas s’auto restreindre et ne pas se blamer.​ Je suis libre de penser, d’aimer, de choisir ce qui me semble bon et j’espère transmettre cette envie de liberté à mon tour à mes enfants.

Reversement association solfa